Découverte de la civilisation Maya

civilisation-maya

La civilisation Maya est principalement connue pour ses exploits dans le domaine de l’art, de l’agriculture, de mathématiques, de l’organisation de sociétés entre autres. Aujourd’hui disparue, on situe le début de cette civilisation à partir de 3000 ans avant JC et son plein épanouissement vers le 3e siècle après JC. Le peuple Maya a des origines asiatiques. Les premiers explorateurs arriveraient en Amérique lors de la glaciation du détroit de Behring. Ils se répartissent dans plusieurs villes, ayant chacun sa propre hiérarchie. Parmi les plus importantes cités, on peut citer Tikal, Piedras Negras au Guatemala ou encore Palenque au Mexique. Les pays environs notamment l’actuel Yucatan, Belize et Guatemala avaient également bénéficié de l’étendue de cette civilisation précolombienne.

La hiérarchie et l’économie de la société Maya

La société-Etat est composée de plusieurs catégories sociales (esclaves, artisans, guerriers, fonctionnaires, clergés, nobles) qu’on peut résumer en trois ordres : les nobles, les prêtres et le peuple. La majorité du peuple Maya vivaient de l’agriculture en cultivant de cacao, de courges, des haricots, du maïs, du piment, des avocats et du coton. Ils faisaient aussi de pêche et de chasse. Il y avait des marchés où le troc était pratiqué. Mais l’artisanat est plutôt une affaire de nobles car cela exige le recours à des spécialistes dans la matière. Tel est par exemple la fabrication du papier d’écorce du codex, ou encore l’écriture des hiéroglyphes et des pictographies sur ces manuscrits. Les fonctionnaires sont ceux qui vivaient dans les palais et qui aidaient à la perception du tribut. Les esclaves sont des prisonniers provenant de batailles entre les villes. Ils venaient en aide aux paysans. Ils aidaient aussi dans la construction du fort, de bâtiments à base de pierres et de bois, des pyramides, des temples, des palais, des places où se déroulaient des cérémonies, des lieux de bain de vapeur. Le roi est classé comme le grand-prêtre et il représente les forces surnaturelles. Possédant un sceptre, il est censé garantir l’équilibre du cosmos. Les prêtres l’accompagnaient dans divers rituels d’encensement, de sacrifice… Les animaux comme les humains étaient sacrifiés.

maya-civilisation

Les sciences de la société Maya

Les Mayas excellaient en astronomie. Leur premier calendrier est déjà très précis avec 365 jours. Ce calendrier apporte de prédictions à la population. Le deuxième calendrier annuel, le Tzolkin sert d’almanach religieux pour le système d’attribution de noms des enfants. Celui-ci comprend 260 jours. A noter que les rites suivaient ces calendriers. Pour en revenir à l’astronomie Maya, ils arrivaient déjà à construire des observatoires d’une précision efficace. Citons par exemple l’observatoire « El Caracol » à Yucatan. Cela leur permettait d’observer le déplacement des astres et des planètes. Ils suivaient aussi un système mathématique propre à eux, le vigesimal au lieu du décimal. Cela les aidait à faire des opérations mathématiques dans leur commerce. Enfin, outre leur savoir-faire en construction de temples et de pyramides qui suivent un schéma bien précis, les Mayas usaient également de leur ingénierie pour retenir l’eau dans l’empire. Parce que leur territoire était établi sur un sol karstique qui était pénétrable à l’eau.

Related posts